Santé & Alimentation

Constat :

À Cugnaux comme à Toulouse, les médecins généralistes qui partent à la retraite ne sont pas remplacés et les services d’urgences sont saturés, alors même que la population ne cesse d’augmenter. Pour répondre à un enjeu de santé publique, nous devons garantir un accès aux soins à tous.

Notre objectif :

Agir pour le bien-être et la santé

Nos propositions :

Créer une maison de santé pluridisciplinaire, dans laquelle chaque Cugnalais pourra accéder à des soins coordonnés entre différentes spécialités médicales et paramédicales, pour des soins programmés ou des urgences.

Avec vous : L’offre de soins à proposer sera déterminée en accord avec les besoins de la population.

Nous avons rencontré les professionnels du secteur qui confirment la réalité des pénuries d’offre de soins et qui soutiennent ce projet

Proposer une mutuelle municipale
Le principe : la commune négocie et souscrit un contrat collectif auprès d’une mutuelle et au nom de ses administrés. Chaque bénéficiaire cugnalais payera sa cotisation à la mutuelle mais bénéficiera d’un tarif modéré grâce à la souscription d’un contrat collectif. 

Créer un marché hebdomadaire uniquement composé de producteurs locaux en agriculture biologique ou raisonnée.
Avec vous : La date sera choisie en concertation avec les Cugnalais pour garantir la meilleure fréquentation et la cohabitation avec le marché du samedi matin.

Favoriser l’accès au bien manger pour les familles les moins aisées en accompagnant la mise en place de groupements d’achats et de chèques alimentaires.

Mieux manger dans les cantines scolaires est un levier majeur vers plus d’équité dans l’accès à une alimentation saine et durable.

  • Aller vers 100% de produits d’origine locale, bio ou raisonné dans les cantines de la commune. – Augmenter l’offre de repas végétariens de qualité.
  • Réduire le gaspillage alimentaire de la cantine municipale : les économies réalisées permettent d’améliorer l’équilibre et la qualité des produits proposés. Le gaspillage représente en moyenne 100€/enfant/an (source Ademe).
Octroyer des parcelles de terrain aux écoles cugnalaises afin de développer des projets pédagogiques autour de l’alimentation saine et locale.
 
Renforcer les exigences sur le respect du bien-être animal dans les marchés publics.
 
Partager